J'ai 25 ans & I couldn’t be happier

 
ACS_4718.JPG
 

Comme ma BFF m’a dit : je fais officiellement partie du club des Quarts de siècle. Wouhou ! Aujourd’hui, j’avais envie de vous écrire un petit article style update de vie et de vous jaser un peu. Premièrement, laissez-moi vous dire que je suis vraiment contente d’être 1 année plus vieille.

J’ai vraiment l’impression que plus je vieillis, plus j’ai du temps devant moi. Je me souviens quand j’avais 16 ans et que j’étais donc stressée de vieillir et que je voulais donc rester jeune. Mais, je me rends compte qu’on est jeune un bon boutte ahah.

Et je trouve que c’est vrai qu’on s’assagit avec l’âge. Je ne sais pas quand, mais j’ai développé une espèce de sérénité à propos de la vie ces derniers mois. Je ne suis plus tant pressée, j’me dis que si ce n’est pas fait aujourd’hui, ça sera fait demain, parce que de toute façon, il me reste tellement de temps devant moi.

Mon amie m’a dit que c’est peut-être parce que j’ai franchi toutes les étapes importantes comme l’achat d’une maison ou se marier. Peut-être que c’est ça pour vrai. J’ai l’impression d’avoir ma vie put together et de semi-savoir où j’men vais avec tout ça.

J’ai aussi vraiment une meilleure idée de la carrière que je voudrais et pour une fois, j’ai une vision claire, nette et précise d’où je me vois dans 5 ans. J’vous dirai pas c’est quoi pour ne pas lancer ça dans l’univers et me mettre de pression, mais c’est l’fun d’avoir des objectifs long terme pour se garder grounder et motiver.

Peut-être que c’est parce que je me connais. Rendue ici, à 25 ans, je sais je suis quel de genre de personne alors je prends des décisions qui concorde avec ça.

Aussi, comme objectif de fille-qui-a-maintenant-25-ans, j’ai décidé d’apprendre à dire non. Vous ne le savez peut-être pas, mais moi, je dis toujours Oui à tout. Le peu de fois que je dis non, je me sens mal et j’en parle avec Félix pendant 36 jours ahah. Mais l’affaire, c’est que je dis oui à des trucs que je sais que je ne veux vraiment pas faire et après je boude et pleure tout le long que j’ai à le faire. Un moment donné enough is enough, alors cette année j’apprends à dire non.

Et je pense que le plus gros truc que je réalise c’est que j’ai tout ce dont j’ai besoin. C’est facile de se créer des besoins avec les réseaux sociaux et tout le monde qui montre sa vie. J’avoue que parfois je ressens de l’envie et un brin de jalousie envers certains trucs que je vois passer, mais c’est vraiment niaiseux. Je ne pensais honnêtement pas être rendue où je suis en ce moment, ever. Je ne pensais jamais un jour manquer de rien, et je suis rendue là à 25 ans et c’est le meilleur feeling.

Je suis tellement reconnaissante de ma famille, mes amis, mon parfait mari qui me comble de bonheur chaque jour.

Tout le reste, le linge, les voyages, les activités, c’est de l’extra. De l’extra l’fun, mais de l’extra.

Alors pour mes 25 ans, je me souhaite de ralentir un peu et d’en profiter plus sans mon téléphone pour capturer chaque petit moment, parce que oui Van, if it’s not on Instagram, it did still happen ahah. Je me souhaite de dire une tonne de non qui compenseront pour des Oui bien placés. Je me souhaite aussi des extra l’fun comme un voyage à Rome ou un ciné-parc maison.

Mais ce que je me souhaite le plus, c’est des extra très ordinaires, comme plus de déjeuners crêpes, des baignades de fin de soirée, des soupers en familles, beaucoup de poutines.

Parce que comme j’vous le dis toujours, au-delà d’avoir une vie extra, je souhaite surtout que la mienne soit extra-ordinaire, comme dans très ordinaire et remplis de ces petits moments simples qui parsèment notre quotidien.

Cheers à une autre année qui commence. Je sens qu’elle sera bonne celle-là !

À la prochaine,

Van


Voici aussi une petite vidéo avec les coulisses de mon party de fête. Enjoy !